14.10.2014

Tradition respectée au Chateau Mire l'Etang

 

P et J Chamayrac 005.jpg

C’est autour de la famille Chamayrac, et d’une bonne table, qu’une vingtaine de convives s'est retrouvée pour fêter, et la fin des vendanges et la fin de la saison estivale.

Une belle journée d'été indien pour partager, à l'ombre des arbres du parc du domaine, un apéritif bien garni et un repas tout aussi copieux préparés de mains de maître par les dames de la famille.

Les propriétaires du château ont ainsi récompensé tous les acteurs, qui participent pour certains depuis très longtemps, à la renommée de ce terroir si particuliers de Mire L’Etang situé dans le massif de La Clape, entre mer et garrigue.

Le « Dios à bol » selon la tradition s’est terminé dans la bonne humeur bien aidé en cela par la Carthagène.

Si dans l’ensemble les volumes récoltés sont plutôt à la baisse, Philippe Chamayrac est pleinement satisfait de la vendange 2014 qui pourrait se traduire par un millésime de grande qualité  approchant et c’est pas peut dire, le millésime exceptionnel de 2011.

20.08.2014

La Vendémiaire entre en action

 

DSC_0037.JPG

Les premières vendanges ont commencé.

La cave coopérative de Fleuy / Salles ouvre ses portes 15 jours plus tôt que l'an dernier.

Hugues banon, directeur de la vendémiaire, annonce une récolte en baisse, il prévoit 60 000 hectos cette année contre 80 000 en 2013.

Quantité plus faible mais saine grâce à une pluviométrie en berne. Les Chardonnays et Sauvignons pour les blancs et les Pinots pour les rouges et rosés seront les premiers dans le pressoir.  

Hugues Banon appelle à la vigilance des automobilistes sur les routes et dans le village, le déplacement des tracteurs et vendangeuses rend parfois la circulation difficile et risquée, alors patience et prudence durant les prochaines semaines.

La cave est ouverte de 7h à 18h. Renseignements au 04 68 33 61 21.

12.07.2014

De l'eau et des médailles pour les vigne et le vin de Mire l'Etang

 

DSC_0003.JPG

En ce début d’été 2014, un événement majeur voit son aboutissement sur le Château Mire l’Etang il s’agit de la livraison du réseau d’irrigation du vignoble conçu et mis en œuvre par la compagnie BAS-RHONE-LANGUEDOC.

Quatre ans ont été nécessaires pour mener à bien l’étude et la conception de ce projet d’irrigation qui va desservir tous les vignobles depuis le domaine de Boède jusqu’à La Pagèze.

Cette véritable aubaine va permettre aux vignerons concernés de mieux maîtriser la gestion de la maturité du raisin et de sécuriser le volume des récoltes qui a été mis à mal ces dernières années à cause des niveaux de pluviométrie de plus en plus irréguliers.

Philippe et Bernard Chamayrac sont rassurant pour le millésime, en cours, « il se présente sous les meilleurs hospices malgré un orage de grêle au mois de juin qui a légèrement impacté quelques baies de raisin, sans toutefois compromettre un volume de récolte qui se situe dans la moyenne. Il ne manque plus qu’un bel été , si possible entrecoupé d’un petit orage avant la véraison pour mener à bien le potentiel bien prometteur de cette année 2014 » expliquent-ils.

Un potentiel qui pourrait bien contribuer à augmenter le fameux palmarès de médailles qui s'est encore agrandi cette année avec  3 Médailles d’or au Concours Général Agricole de Paris, 5 médailles d’Argent obtenues au Mondial de Bruxelle,au Concours des Grands Vins de France à Mâcon, au Mondial du Rosé de Cannes et au Concours du Languedoc Roussillon, 3 Prix d’Excellence obtenus,au Concours des Oenologues de France (Vinalies Nationales), 2 Médailles de Bronze obtenues au Concours Général Agricole de Paris  et au Challenge,International du Vin de Bourg et Blaye. 

              

 

 

19.06.2014

La Vendémiaire modernise ses installations

 

PRESSOIR VENDEMIAIRE_20140612_0076.jpeg

La vendémiaire vient de s'équiper d'un pressoir Bucher-Vaslin 450 doté de l'option Inertys.

Une technologie nouvelle qui protège la vendange et le jus de l’oxydation durant le pressurage des blancs et rosés. Ce procéder sous gaz inerte (azote) produit un nectar plus fruité et plus aromatique. Ce principe économise également l'utilisation d'azote, ce qui en terme d'économie réduit le coût de l'exploitation.

Hugues Banon, directeur de la cave, précise :« C'est le premier pressoir de ce type installé dans le département. Face à la demande du marché, les surfaces de blancs ont doublé en 4 ans, désormais, avec ce  pressoir de dernière technologie et les 3 plus anciens déjà en place, c'est plus de 200 tonnes de raisins qui pourront être traitées. »

Il remercie également la société  Arnon qui a installé le portique et ERDF représentée par Hervé Jourdain pour le déplacement rapide de la ligne haute tension.

Depuis quelques années, l'équipe de la Vendémiaire mène une politique basée sur la recherche qualité afin de  prouver  que les caves coopératives sont aussi en mesure de produire des vins de haut niveau contrairement aux idées reçues.

DSC_0008 copie.jpgPari gagné !

« Qu'ès aco » ce blanc issu de cépage Guiwurs  à fait l'unanimité au concours  Grands Vins Sélection et se voit doté d'une belle médaille d'or que la cigogne et le flamant rose de l'étiquette créer par William Moulin en 2012 vont arborer fièrement sur leur long cou.

Une autre médaille d'or décernée aux Féminalises pour «  Garrigue »  le rosé Clape et une médaille de bronze pour le Chardonnay attribuée au concours des Oenologues de France, récompensent les efforts engagés .

L'ensemble des investissements prévu sur trois ans représente près d'un million d'euros dont 30% d'aide communautaire.  

D'ici à 2016, la cuverie sera totalement revêtue de résine époxy pour une meilleure conservation des vins, 7000 hectos de cuverie seront également équipés de drapeau inox  afin de réguler la température de fermentation.

Le bâti n'est pas oublié, le toit de la cave à besoin d'être refait et la boutique de St Pierre la Mer vient d'être totalement relooké.

Sur la route de l'excellence la cave coopérative commune à Fleury et Salles d'Aude pilotée par Manu Martinez et Hugues Banon promet de bons moments aux papilles des amateurs de bons vins.

 

 

15.06.2014

Une médaille en cadeau d'anniversaire pour le domaine la Tour La Pagèze

 

DSC_0018.JPG

Une famille, un domaine et l'envie de bien faire, trois paramètres qui font de la Tour la Pagèze un lieu d'exception.

DSC_0004.JPGMiguel Modestin, Claudine Modestin et son Frère Jean-Marie Castell sont propriétaires depuis 2002 de ce vignoble niché au cœur de la Clape au confluent de 4 sites Natura 2000.

Ils ont souhaité, ce 10 juin, fêter avec leurs amis, les dix ans de l'activité « chambres d'hôte et gîte » ainsi que  la médaille d'argent attribuée à leur Sauvignon blanc au concours des Vignerons Indépendants, joli cadeau d'anniversaire !

Le buffet était dressé dans le jardin aux senteurs méridionales du mandarinier, du romarin, des lavandes et autres merveilles du cru, les convives ont pu non seulement se restaurer mais déguster aussi les vins du domaine. Bien sur le Sauvignon blanc était à l'honneur.

Jean-Marie, Miguel, Claudine et leur fille Loréna rivalisent tout quatre par leur incomparable gentillesse, serait ce le secret du bon vin ?

Faut il en déduire que pour le  vin comme pour  la gastronomie,  de l'envie de faire plaisir et du désir de partage en découle l'essence même de la qualité ....

Toujours est-il qu'un moment passé en compagnie de la famille « La Pagèze », ne laisse pas indifférent.DSC_0015.JPG

Le travail de la vigne est prenant mais la vision de l'avenir ne leur échappe pas pour autant. Des projets de restauration du domaine sont dans les cartons pour assurer la pérennité du labeur déjà accompli et Loréna du haut de ses 15 ans profile déjà cette continuité.

A La Pagèze, les vignes sont cultivées dans le respect de l'environnement, le traitement est raisonné. Au final, le consommateur peut apprécier un vin équilibré, chargé des meilleurs arômes que cette terre, difficile à dompter, située entre mer et garrigue et le travail d'une équipe peuvent offrir. 

14.03.2014

Belle vendange de médailles au Concours Général Agricole de Paris

 

Fleuy et vignoble.jpg

Six médailles d'or, quatre d' argent et une de bronze, voici une récolte plus qu' honorable pour les viticulteurs pérignanais.

Une olympiade du vin réussie pour l'appellation »Languedoc La Clape AOC«  rouge et blanc qui remporte 8 médailles sur les 11 attribuées (4 or, 4 argent, 3 bronze) dans cette catégorie sur l'ensemble de la Clape.

Un palmarés réparti sur cinq domaines :

Château Mire l'Etang : 3 médaille d’or, Languedoc La Clape AOC Rouge,  Cuvée Tradition 2012 , en blanc Cuvée Bois de l’étang, Terra Vitis 2013, en rosé Cuvée Bois de l’étang, Terra Vitis 2013 .   

Château La Negly : 3 médailles d'argent, Languedoc La Clape AOC Rouge, Château La Négly 2012 et Château La Négly 2011, Languedoc La Clape AOC Blanc, Château La Négly 2013

Château Laquirou :1 Médaille d’or, Languedoc La Clape AOC rouge pour la cuvée  Champs Rouge 2012 

Château Angles : 1 Médaille d’Argent, Languedoc La Clape AOC blanc pour la cuvée  Château Château Grand Vin BLanc  2013

Courtal Naut : 2 Médaille d’Or en   IGP Pays d’Oc, en blanc pour  Domaine des Bugadelles  2013 et IGP Pays d’Oc en rosé pour  Bergerie des Bugadelles 2013.

Un beau podium pour Fleury et son vignoble

 

             

                                    

07.03.2014

Aquadomitia, un projet qui intéresse aussi les viticulteurs

 

DSC_0024.JPG

Une des plus grandes stations du traitement de l'eau en Languedoc Roussillon se trouve sur le territoire de Fleury au Pech de Labade dominant la plaine au dessus de la route des vins.

Deux réservoirs de 2500m3 suffisent, trois jours durant et sans pompage, à desservir les communes littorales de Valras à Leucate, le village de Fleury etant alimenté par Véolia depuis Moussoulens.

L'eau brute est pompée aux sources de l'Orb, puis acheminée par une conduite jusque à la station.

Les accidents de pollution survenus dans le passé ont conduit les autorités à envisager la mise en place d'une seconde conduite qui acheminerait de l'eau depuis le Bas Rhône.

Sur le parcours de celle-ci, quelques  points de captage seront installés visant à favoriser la mise en place, par les viticulteurs, d'un arrosage goutte à goutte afin d'éviter le stress hydrique de la vigne en plein été.

DSC_0163.JPGDans ce projet, Aquadomitia, les viticulteurs Pérignanais de la plaine de Pissevaches sont concernés.

En effet, BRL entame les travaux nécessaires afin que l'eau de lavage des réservoirs ne soit plus déversée à perte dans la nature mais proposée à moindre coût aux exploitants, pour arroser leur vigne.

Certains d'entre eux ont déjà obtenu des aides européennes pour les travaux. Le chantier engagé par BRL traverse le site classé de la Clape et impacte  la faune et la flore.

A ce titre, des mesures compensatoires ont pu être demandées. Pour le maillon irrigation, 5 hectares de la Pagèze à la Negli seront maintenus débroussaillés durant 20 ans et 20 hectares sur la même durée pour les dégâts inhérents à l'enfouissement de la seconde conduite.

Un protocole de gestion de ces terrains est en cours entre BRL et la commune de Fleury avec notamment l'idée d'introduire de l'agropastoralisme.

Une démarche commune qui allie sécurité du consommateur et développement durable.