08.02.2013

La maternelle amputée d'une classe à la prochaine rentrée scolaire

 DSC_0155.JPG

Suite à l'annonce de la fermeture d'une classe à l'école maternelle F.Dolto, Guy Sié réagit et s'adresse au directeur académique des services départementaux de l’Education Nationale, Olivier Millangue auquel il écrit la lettre ci-dessous publiée.

Monsieur le Directeur,

Je viens d’être informé de la décision du Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) de proposer une fermeture de classe à l’école maternelle de Fleury d’Aude lors de l’élaboration de la carte scolaire 2013/2014.

Je m’empresse de vous faire part de mon grand étonnement et ma ferme opposition à ce projet pour des raisons pragmatiques et de simple bon sens à l’heure où des signaux forts sont adressés aux collectivités locales pour une véritable refondation de l’école publique.

A ce jour, la prévision d’effectif à l’école maternelle F. DOLTO pour la rentrée 2013 est estimée à 125 élèves soit une moyenne de 25 élèves par classe.

Si je me réfère au projet du ministre de l’Education Nationale de généraliser la scolarisation des enfants dès l’âge de 2 ans, ce sont 14 enfants supplémentaires qui intégreraient les effectifs, soit 139 élèves pour 5 classes.

Cette réforme que nous appelons de vos vœux entraînera des coûts non négligeables pour certaines communes qui ne disposent pas de locaux et de personnels dédiés et il apparaît donc pour le moins paradoxal d’envisager la fermeture d’une classe de l’école de Fleury d’Aude qui dispose de locaux neufs parfaitement équipés et qui bénéficie à ce jour de l’affectation de 2 ATSEM par classe.

Par ailleurs, cette décision inique aurait pour effet immédiat de faire « grimper » la moyenne par classe à 33 élèves, ce qui apparaît totalement inopérant s’agissant d’apprentissages d’enfants en bas âge.

Elle aurait également pour conséquence de stopper la scolarisation des enfants âgés de 2 ans ½ à la rentrée scolaire, scolarisation qui existe à Fleury depuis de nombreuses années.

De surcroît, il me paraît utile de vous préciser que Fleury d’Aude enregistre la plus forte évolution démographique du département de l’Aude avec une population recensée à 3 812 habitants (+ 20 % en 3 ans) dont de nombreux jeunes couples venus s’installer dans cette commune à la qualité de vie reconnue.

Afin de faire face à cet afflux de population généré par une forte attractivité du territoire, nous avons décidé d’ouvrir à l’urbanisation 3 parcelles du village pour l’implantation prévisible d’une cinquantaine de logements avant la création à l’horizon 2014/2015 de la ZAC dite « Du Moulin » qui permettra la réalisation de 150 logements sur une superficie de 14 hectares.

Cette démographie galopante nous impose de prévoir la construction de nouveaux équipements structurants afin de mettre en adéquation les services municipaux avec les attentes des familles. C’est ainsi qu’un centre périscolaire comprenant centre de restauration et ALAE est actuellement en construction à proximité des écoles.

A la lecture des éléments ci-dessus évoqués, il ne vous aura pas échappé que les perspectives d’expansion de Fleury dans un avenir proche vont largement compenser l’érosion toute subjective des effectifs scolaires constatée à ce jour.

Comme par ailleurs la municipalité que je dirige consent des efforts particulièrement importants pour mettre l’enfant au cœur du développement de la commune, il apparaît pour le moins préoccupant que l’annonce d’une fermeture de classe vienne freiner cette dynamique.

J’en appelle donc à votre sens des responsabilités et à une analyse plus complète de la situation locale pour lever l’hypothèque qui pèse désormais sur une évolution qualitative de notre projet éducatif local tel que prôné par votre ministère de tutelle.

.......

Il est certain que ni la municipalité, ni les parents, ni les enseignants et ni les Pérignanais resteront sans réagir face à cette décision abérrante. La mobilisation sera grande et les actions fortes afin de préserver la qualité d'enseignement dont les petits Pérignanais beneficient aujourd'hui.

05.02.2013

Assemblée générale des Médaillés Militaires

DSC_0017.JPG

DSC_0020.JPGLe samedi 26 janvier, Daniel Bernand, président de la 1449ème section des médaillés militaires du canton de Coursan, réunissait une soixantaine de membres de l' association, à la maison Vigneronne de Fleury pour y tenir l'assemblée générale 2012.

C'est sous la présidence d'honneur du maire Pérignanais Guy Sié, qu'a débuté la réunion en présence de : J.Pociello, Maire de Cuxac d'Aude,J.B. De Block, président des anciens combattants et médaillés militaires, de Sigean Port la Nouvelle et président de l'union départementale des médaillés militaires, de G.Clamens, président de l'Union nationale des retraités de la Gendarmerie, de J.Harbulot, vice-président de la Fédération des retraités de la Gendarmerie du Narbonnais, de M.Carretier président du Souvenir Français, de D. Maurel, représentant Mr Tort président des médaillés de Lézignan-Minervois, Y. Barat, président des médaillés de Castelnaudary et d'A.Recour, président des médaillés militaires de Bram.

Après le mot de bienvenue ,les vœux, et un rappel des mesures sociales en application depuis le 1er janvier 2013, le président  demanda un instant de recueillement en souvenir des membres de la section décédés en 2012,et des tués et blessés des armées, au combat au cours des opérations extérieures. 

Le secrétaire A.Gibault, donna le détail des activités de l'année 2O12 et le trésorier fit un énoncé précis DSC_0025.JPGdes finances de la section.

Le président procéda à la traditionnelle remise des récompenses. Guy Sié reçut le diplôme d'honneur édité par la société nationale d'entraide des médaillés militaires. P.Hilaire reçut le diplôme d'honneur de ceux qui sont médaillés depuis plus de cinquante ans. Jean-Claude SERRA , porte-drapeau depuis des décennies reçu la médaille de vermeil.

C'est en cortège précédé de huit drapeaux, que tous rejoignirent le monument aux morts, tout proche, où la gerbe offerte par la municipalité fût déposée par les maires présents, le président de l'UD et de la 1449ème section.

DSC_0021.JPG

03.02.2013

Tournoi de rugby du samedi 26

 P1260030.JPG

Le stade de la Condamine à Fleury accueillait 140 jeunes rugbymen dans trois catégories, moins de 7 moins de 9 et moins de 11, pour un tournoi FFR.

P1260014.JPGEn  -7,  4 équipes se sont affrontées : pour EFSC une équipe en – 6 ans et une en -7 ans, pour le RCNM une équipe et pour CORBIERES XV une équipe.

En  -9,  6 équipes se sont affrontées : pour EFSC une équipe en – 8 ans et une en -9 ans, pour le RCNM 2 équipes et pour CORBIERES XV 2 équipes.

En  -11,  4 équipes se sont affrontées : pour EFSC une équipe en – 10 ans et une en -11 ans, pour le RCNM une équipe et pour CORBIERES XV une équipe.

Les matchs se sont déroulés dans un bon esprit sous les encouragements des éducateurs et des nombreux parents. Les jeunes pousses toujours aussi motivées n’ont pas ménagé leurs efforts.

A la fin des rencontres tout ce petit monde c’est retrouvé autour d’un goûter bien mérité.

 DSC_0032.JPG

 DSC_0029.JPG

02.02.2013

Enseignants en grève à Fleury d'Aude

 

DSC_0012.JPG

Ce jeudi 31 janvier, les professeurs des écoles élémentaire et maternelle ont participé au mouvement de grève visant à demander l'amélioration du fonctionnement de l'école publique.

Dans la circulaire explicative remise aux parents on pouvait lire ceci : «  Il s'agit pour nous d'être entendus pour que l'amélioration des conditions de travail contribue à mieux faire réussir les élèves : baisse des effectifs dans les classes, temps pour travailler en équipe, aide aux élèves en difficulté, création de poste de remplaçant, formation continue, généralisation de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans .... »

Autre sujet à controverse : La réforme des rythmes scolaires et le retour à la semaine de quatre jours et demi.

Même si le mot d'ordre du rassemblement du 31 janvier à Narbonne porte principalement sur l'amélioration des conditions de travail et le salaire, les enseignants grévistes de Fleury entendent bien profiter de l'occasion pour dire « Non à une réforme au rabais qui aura des conséquences négatives sur les conditions d'apprentissage des enfants » et de rappeler que la semaine de quatre jours existe depuis 1996 dans les écoles de la commune et que« ..le rajout d'une demie journée de classe par semaine, en contrepartie d'une diminution trop peu significative de la journée n'améliorera pas les conditions d'apprentissage de l'enfant. » 

Les professeurs des écoles « estiment ne pas avoir été entendus dans le projet de cette réforme » et souhaitent son application le plus tardivement possible. 

Les associations sont elles aussi concernées car cela demandera évidement une réorganisation des horaires des activités proposées aux enfants.

DSC_0010.JPGGuy Sié, maire de la commune, précise qu'il sera à l'écoute des parents et des enseignants quant à la décision d'appliquer cette réforme à la rentrée 2013 ou 2014.

Cela impactera obligatoirement sur le budget communal, il explique :« Je n'ai guère d'informations officielles sur le rôle que le gouvernement veut faire jouer aux communes dans cette affaire et quelles aides financières il propose pour les aider à tenir ce rôle."

On a peut être pas fini d'entendre parler des écoles de Fleury car une menace de fermeture de classe de maternelle pèse sur le village.

Pour un village dont la démographie ne cesse de croître au vu des dernières enquêtes de l'INSEE, la décision semble aujourd'hui plutôt aberrante. Gageons que parents, élus, enfants et enseignants réunis sauront se mobiliser pour aller contre cette fermeture annoncée.

 

 

01.02.2013

Compte rendu du conseil municipal du 22 janvier

DSC_0001.JPG

La première séance  du conseil municipal de l'année 2013 a réunie 21 élus. Le quorum  atteint, Guy Sié présente ses vœux à ses collaborateurs et lance les débats.

Les  quinze questions mises à l'ordre du jour sont adoptées à l’unanimité. Cependant, quelques unes sont à souligner.

6- L'autorisation conventionnelle d'exploiter les terrains de La Prade, appartenant au Conservatoire du Littoral et gérés par la commune, a été accordé à Jean-Claude Albert, en vu d'un usage exclusivement réservé au pastoralisme, pour une durée de six ans contre un fermage annuel de 960€.

7-Dans le cadre du développement des modes de transports doux, il a été décidé de créer un tronçon d’itinéraire cyclable à double sens des Bugadelles à la Combe Levrière sur un linéaire de 2 400 m, afin de relier Fleury Village à Saint Pierre-La-Mer.

10-Compte tenu de nombreux travaux et déplacements à effectuer pour assurer l’entretien et la protection incendie de la garrigue, il a été convenu d’acquérir un tracteur forestier afin de remplacer la « vieille mule ».

11- Un lot composé d’une machine « Equilibreuse de pneus » et d’une machine « Démonte pneus » sera mis en vente sur le site « Web Enchères ». Mise à prix 900€.

15- Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) est dans sa phase finale, prêt à être présenté aux autorités compétentes et soumis à enquête publique. A noter que les élus concernés directement ou indirectement par l’extension du  PLU, ont quitté la séance avant la présentation de la question et n'ont pas pris part au vote.

31.01.2013

La salle des fêtes de Fleury d'Aude, salle classe occitane pour quelques heures ce samedi 26 janvier


DSC_0060.JPG

 Plus d'une centaine de bons élèves se sont prêtés au jeu de la« Dictada occitana ».

La seizième édition de cet événement national, se déroulait, en même temps dans trente six villages d’Occitanie. La Calendrette de Narbonne et l'école bilingue de Lezignan étaient  représentées par une vingtaine d'enfants de 8 à 15 ans.

DSC_0072.JPGQue l'on se rassure, la Langue d'Oc est bien une langue vivante et le restera à en juger par l'enthousiasme de ces jeunes à parler la langue d'Oc avec les plus anciens.

Le cercle occitan de Narbonne et la municipalité de Fleury étaient les organisateurs de cette récréation studieuse.

Trois niveaux pour la dictée, enfants, ados et adultes. Au programme, l'histoire du petit Antoine qui rencontre  un loup mais personne ne le croit.... « Monsur, monsur !Crida, fòrad'alen, aquesta nuèch, ai vist un lop garon.......Tota la classa s'escacalassa... », texte tiré des « Histoires préssées » de Bernard Friot et traduit en occitan par Sèrgi Carles

Afin de départager les concurrents, un questionnaire de culture générale sur la région s'est ajouté à la DSC_0093.JPGdictée. Pendant « la récrée », alors que les professeurs corrigeaient les épreuves, Guy Sié, maire de Fleury, a raconté quelques histoires en occitan bien appréciées du public. Des histoires amusantes mais aussi très humaines et empreintes du respect des anciens.

Pour le plaisir de tous, Joanda, acteur du mouvement culturel occitan, auteur-compositeur, interprète, chroniqueur de radio et professeur d'occitan, autant dire que tous les occitans le connaissent, a chanté quelques chansons et  présenté son dernier ouvrage, « Le petit dico du pays d'Oc » qu'il a dédicacé à ses nombreux admirateurs, parfois très jeunes, avec beaucoup de gentillesse.

Tous, de 7 à 90 ans attendaient les résultats.

Pour les enfants, c'est Paule Verdet, élève de la Calendrette, qui est la première de la classe suivie par Pauline Boyer et Orane Ruh élèves à l'école bilingue de Lézignan. Tous les enfants ont reçu un cadeau en plus de leur diplôme.

DSC_0106.JPGChez les Ados, Mélanie Géray du collège Englade de Lézignan est primée.

Au tableau d'honneur des adultes Catherine Escamez de Béziers remporte la palme talonnée par Michel Villebrun, de Salles d'Aude, une seule faute pour ces deux lauréats qui ont été départagés par le questionnaire.

Sur la troisième marche, avec deux fautes seulement, Roger Boussac de Narbonne. D'autres participants ont été primés et notament la Pérignanaise Jacqueline Corrivaud.

Un bel après midi de partage entre générations, réservé  à la transmission de la langue et du patrimoine d'Occitanie.

DSC_0052.JPG

DSC_0105.JPG

 

Catherine Escamez en rouge.

Ci-contre Michel Villebrun

 

 

 

Pour le plaisir de nombreux lecteurs, ci-dessous, le commentaire de Serì Granièr rédigé en occitan.

                                                                        Adieu-siatz,

DSC_0078.JPGLa Dictada Occitana organizada pel Cercle Occitan de Narbona a Perinhan (Fleury d'Aude) recampèt un centenat de personas dins un ambient joiós.
Lo cònsol de Perinhan las aculhiguèt amb un pichòt discors de benvenguda en occitan.
Las resultas de la Dictada mòstran coma totjorn de progrèsses importants d'una part dels candidats, a costat d'autres que començan solament a s'iniciar a l'escritura de la lenga.
Se remarquèt la participacion e lo nivèl de la classa bilingüa de l'escòla de Lesinhan de las Corbièras.
Los dons dels mecènas (collectivitats territorialas, associacions e comerçants) permetèron de recompensar coma cal los laureats e totes los escolans.
Joanda presentèt son darrièr libre "Le Petit dico du pays d'Oc". L'animacion e l'aperitiu occitan foguèron fòrça agradius.
Lo  Cercle Occitan de Narbona presentava libres, disques e causas de colors occitanas sus 12 m de taulas (aviá sortit son taulièr 17 còps en 2012).
Los participants venguts mai que mai dels vilatges de Narbonés e d'Aude se regalèron e regretèron pas lo camin.
La Dictada Occitana es venguda ara una institucion en Narbonés. Las gents e las familhas s'i rescontran amb fòrça plaser. Los participants mestrejan pas totes la lenga occitana per la poder parlar, mas s'i entend cada còp mai d'annada en annada. Aquò's çò mai significatiu e mai important.

                                                                                                                 Amistat corala

DSC_0103.JPGPrécision de Guy Sié :

Per informacion..
Text de Sèrgi Granièr a paréisser dins la premsa occitana...
¨Plan mercé a totes los de Perinhan que son venguts nombroses a la dictada... e òsca a Miquèl Villebrun e Jaucmelina Corrivaud que son estats recompensats"
L'onor de la comuna es sauvat.

                                                                            voir l'album photos

 

28.01.2013

Une marche, "Au fil du temps" dans la Clape, aux environs de Fleury

la clape, fleury d'aude, au fil du temps, patrimoine environnemental

L'association Au fil du temps programme une fois par mois une randonnée de bien-être accompagnée par des passionnés du patrimoine environnemental et culturel.

L e 11 janvier, pour démarrer l’année 2013, la promenade a conduit le groupe de marcheurs dans la Clape à la découverte de trésors cachés comme ce granjot (type d’abri réservé exploitation d’un rucher) où se devine encore les vestiges de deux ruches-placards, «  2 bucs  de muralha dans un granjot  ».

Au fil de la balade, d'autres traces du passé apparaissent, habitations ou murets racontent la vie des anciens.

La récompense d'un panorama à couper le souffle où se dévoilent les Pyrénées, la station de Saint Pierre la Mer, l’étang de Pissevache, l’embouchure de l’Aude avec le village des Cabanes de Fleury et au loin le mont Saint-Clair.

Une escale  au milieu des ruines de Tuffarel, et  son puits en pierres bâties en contrebas, site digne des paysages décrits dans les romans de Marcel Pagnol.

Autant de lieux qui s'offrent aux randonneurs durant ces quelques heures de périple pédestre.

Prochain rendez-vous pour un autre itinéraire le vendredi 8 février à 14h, face au tennis, avenue de Valmy à Fleury. Renseignements et inscriptions au  06 78 27 39 57 auprès de véronique Cadena.