31.05.2014

Madame le Sous Préfet en visite à Fleury d'Aude

 

DSC_0002.JPG

Ce mardi 27 mai, à la demande des élus de Fleury, Mme Béatrice Obara, nouveau Sous Préfet de Narbonne, est venue découvrir la commune et s'informer des différents dossiers dont elle est porteuse.

Mme le Sous préfet a constaté l'importance des réalisations du précédent mandat et pris connaissance des projets en cours et futurs pour  les trois pôles urbanisés que sont Fleury, St Pierre et Les Cabanes.

Particulièrement interpellée par le danger que représente le mauvais état de la voie communale du Chichoulet, en rive gauche de l'Aude, jusqu'au port de Vendres, elle a promis son intervention auprès du SMDA, syndicat compétent sur les  départements de l'Aude et de l'Hérault, afin que celui-ci assure la maîtrise d'œuvre des travaux à effectuer.

A ce sujet, Guy Sié a mis en avant le fait que cette route est empruntée de façon constante par de nombreux véhicules légers et poids-lourds et qu'elle est un accès privilégié pour se rendre d'un département à l'autre, recommandé par les GPS.

Par conséquent, la commune de Fleury ne peut être  seule à supporter le coût de sa réfection, ni même celui de son entretien qui représente un budget de 60 000€ chaque année.

La fermeture de celle-ci aurait un impact économique important.

DSC_0005.JPGBéatrice Obara propose d'organiser une réunion entre les représentants des deux sous préfectures de Narbonne et Béziers, des deux communes et des deux départements concernés, afin qu'un financement commun soit trouvé.

Aux Cabanes, après une escale au port dont une partie vient d'être réaménagée, la visite s'est poursuivie jusqu'à la plage où le parking a été modifié depuis peu à la demande du Conservatoire du Littoral, laissant plus de place à la nature.

Mme le Sous préfet a suggéré que le grand espace laissé libre soit revégétalisé rapidement sans attendre que la nature fasse elle même son travail.

A Saint Pierre la Mer, les élus de Fleury ont évoqué les difficultés rencontrées pour obtenir les subventions nécessaires aux travaux de modernisation du front de mer.

Il a été question de l'observatoire sous-marin, pour lequel il convient de trouver une solution, soit en l'utilisant à d'autres fins que celles prévues, soit en l'éradiquant totalement. Mme le Sous Préfet a proposé le concours des services de l'Etat pour évaluer les contraintes techniques de l'une ou de l'autre solution. Gérard Gauthier, 1e adjoint,  et Guy Sié l'ont avisée qu'un dossier serait déposé au titre de la D.E.T.R.(dotation d'équipement des territoires ruraux) afin d'obtenir des subventions de l'Etat.

Au cours du repas pris en commun au Cosy, à St Pierre la Mer, Mme le Sous Préfet a reconnu avoir été très séduite par la qualité environnementale de la commune de Fleury  nichée au coeur de 4 sites Natura 2000, critères aujourd'hui très porteurs sur le plan écotouristique. 

DSC_0007.JPG

 

 Mme le Sous préfet et Guy Sié devant la toute récente table d'orientation implantée au bord de la plage des Cabanes.

30.05.2014

Saint Pierre la Mer, Embellissement du rond point achevé

 

DSC_0019.JPG

L'équipe d'Axel Lamarthée a mené à bien le relooking du rond point de l'avenue Pierre Brossolette.

Avec un peu d'avance sur le calendrier, puisque la fin des travaux était prévue pour juin,  les stagiaires et leur professeur sont fiers de poser pour la photo inaugurale aux côtés des agents des services techniques de la ville, du maire et des élus en charge de l'environnement et du fleurissement.

Le muret de pierres sèches magnifiquement réussi retient un jardin méditerranéen composé de plantes adaptées au climat qui ne demandent que très peu d'eau.

Le gazon très gourmand en eau et accueillant pour nos amis à quatre pattes est remplacé par un paillage minéral.

C'est une convention signée entre le  CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) des Pays d'Aude et la commune de Fleury qui a permis la réalisation de ce projet.

Une action qui, au dire de Julien Pérez, conseiller municipal en charge des travaux sur la station, sera reconduite en 2015. En effet, le grand rond point à l'entrée de St Pierre en venant de Fleury, mérite lui aussi d'être refait, il pourrait être à l'image du terroir, entre vigne, garrigue et plage.

 

08.04.2014

Aménagement du Rond Point de la Mer à St Pierre

 

DSC_0003.JPG

L'eau doit être économisée, cela devient une réalité.

La municipalité et le service des espaces verts réfléchissent en permanence au moyen de préserver cette ressource naturelle.

Il a été décidé de supprimer petit à petit l'engazonnement très gourmand en eau durant la période estivale.

Une convention a été signée entre le  CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) des Pays d'Aude et la commune de Fleury, les travaux ont débuté sur le rond point.

Axel Lamarthée  formateur technique en Travaux Paysagers au CFPPA et coordinateur de la formation CAPA Travaux Paysagers est chargé de mener à bien cette transformation alliant l'esthétique à une démarche environnementale.

Dasylirion_acrotrichum.jpgIl explique, « Nous sommes  partis sur un aménagement typiquement méditerranéen, avec des éléments inertes (muret en pierres sèches locales), bois flotté et des végétaux adaptés à la sécheresse (Dasylirion, phormium, Tamaris, Stipa, fétuque, callune, thym, romarin, coronille,cistes).

Le décapage du gazon a été fait en régie par les services techniques de la commune mais aussi le plus gros du terrassement au tracto-pelle.

Une toile de paillage sera posée (pour éviter la pousse de mauvaises herbes, éviter les remontées de terre et conserver davantage d'humidité), les végétaux seront plantés d'après le plan retenu. La mise en place du goutte à goutte sera l'étape suivante (arrosage prévu pour 3 à 4 ans maximum le temps que les végétaux s'encrent correctement dans le sol) puis arrêt de l'arrosage sauf si les conditions climatiques sont trop sèches.

Et enfin, le paillage minéral (casson gris et schiste rouge) sera mis en place et clôturera les travaux. »

Pour ce faire, il est entouré de 8 stagiaires en reconversion ou en quête d'une formation diplômante en aménagements paysagers, c'est un chantier pédagogique complet qui permet d'évaluer les capacités de chacun.

De nouveaux panneaux de signalisation mieux intégrés dans le paysage seront mis en place.

La fin des travaux est prévue pour juin. 

18.03.2014

Le temps d'un hiver assez clément, le port des Cabanes de Fleury à fait peau neuve

 

DSC_0008.JPG

DSC_0047.JPG Exit les planches gondolées et grises vieilles de trente ans, place à des pontons flottants flambants neufs munis de catways, bras articulés facilitant l’accès aux bateaux, au total, 92 places. Les plaisanciers seront ravis de trouver des bornes de services en électricité et eau potable de même qu'un éclairage du sol par led. Bientôt le cheminement piétonnier, le mobilier et l'éclairage urbain compléteront le panorama.

Ce vendredi 14 mars, élus et entreprises étaient réunis pour faire le point sur les travaux. Serge Daoust, adjoint au maire délégué aux Cabanes de Fleury, était ému et fier de présenter aux Cabanaires « ce bébé », dit-il, qu'il a porté et défendu durant tout ce mandat électoral. Pour Serge Daoust c'est une belle récompense qui honore son travail acharné à défendre ce lieu qu'il aime tant.

Une première tranche de travaux, 773.139 € HT, entièrement financés par la commune, qui amorce laDSC_0014.JPG réhabilitation complète du port des Cabanes. En prévision, l'aménagement des 2 kilomètres du bord de l'Aude, une nouvelle capitainerie, un port à sec, une base nautique, de quoi dynamiser le secteur de la plaisance en fort développement et ainsi doper l'économie locale.

Les entreprises AKWALIS, ADEP et AZUR Environnement pour la maîtrise d'œuvre ont réalisé  ces premiers travaux. La ville de Vendres a fort généreusement hébergé près de 20 bateaux durant la transformation, un geste très apprécié. 

Pour autant, cette modernisation ne fera pas grimper outre mesure  les prix des emplacements, une augmentation de 5% a été votée afin de compenser le surcoût des services en eau et électricité.

La présence de Gilbert Pla , Conseiller Général et président du SMDA , a permis à Guy Sié de rappeler que le SMDA participera désormais financièrement à l'évacuation des déchets déversés sur la plage pérignanaise lors des crues de l'Aude. Le SMAR, qui a reconnu en premier l'idée selon laquelle Fleury ne doit pas supporter seul le coût d'une pollution collective, n'est pas étranger à la décision. Les bateaux vont pouvoir réintégrer le port.

DSC_0004.JPG

 

10.03.2014

Un carrefour sécurisé entre Laquirou et la route de St Pierre

IMG_5180.jpeg

Il y a quelques années, un accident survenu au lieu dit La Broute à la sortie du chemin des Légers sur l'axe Fleury St Pierre, avait interpellé les autorités sur la sécurité de circulation. Cette prise de  conscience du danger des croisements des voies perpendiculaires avec la route principale très fréquentée durant la saison estivale a abouti à divers travaux de mise en sécurité.

Ce mois ci, a été inauguré le nouveau carrefour du Chemin de Laquirou.

Le car de ramassage s'arrête à ce niveau, il était donc très important de  sécuriser l'arrêt du bus. Les travaux ont été réalisés en collaboration avec le Conseil général de l'Aude, le Grand Narbonne et la commune de Fleury.

La propriétaire du Château Laquirou, Madame Huc à offert le terrain pour permettre l'élargissement du carrefour et fait goudronner à ses frais le chemin rural qui relie l'axe Fleury St Pierre à son Domaine.

Il faut aussi signaler que ce carrefour est un lieu de stationnement pour la vigie des pompiers en été, ces travaux assurent désormais non seulement un stationnement mais aussi une sortie rapide et sécurisée sur route.

Tous les intervenants étaient invités au Château Laquirou pour partager le verre de l'amitié.

 

07.03.2014

Aquadomitia, un projet qui intéresse aussi les viticulteurs

 

DSC_0024.JPG

Une des plus grandes stations du traitement de l'eau en Languedoc Roussillon se trouve sur le territoire de Fleury au Pech de Labade dominant la plaine au dessus de la route des vins.

Deux réservoirs de 2500m3 suffisent, trois jours durant et sans pompage, à desservir les communes littorales de Valras à Leucate, le village de Fleury etant alimenté par Véolia depuis Moussoulens.

L'eau brute est pompée aux sources de l'Orb, puis acheminée par une conduite jusque à la station.

Les accidents de pollution survenus dans le passé ont conduit les autorités à envisager la mise en place d'une seconde conduite qui acheminerait de l'eau depuis le Bas Rhône.

Sur le parcours de celle-ci, quelques  points de captage seront installés visant à favoriser la mise en place, par les viticulteurs, d'un arrosage goutte à goutte afin d'éviter le stress hydrique de la vigne en plein été.

DSC_0163.JPGDans ce projet, Aquadomitia, les viticulteurs Pérignanais de la plaine de Pissevaches sont concernés.

En effet, BRL entame les travaux nécessaires afin que l'eau de lavage des réservoirs ne soit plus déversée à perte dans la nature mais proposée à moindre coût aux exploitants, pour arroser leur vigne.

Certains d'entre eux ont déjà obtenu des aides européennes pour les travaux. Le chantier engagé par BRL traverse le site classé de la Clape et impacte  la faune et la flore.

A ce titre, des mesures compensatoires ont pu être demandées. Pour le maillon irrigation, 5 hectares de la Pagèze à la Negli seront maintenus débroussaillés durant 20 ans et 20 hectares sur la même durée pour les dégâts inhérents à l'enfouissement de la seconde conduite.

Un protocole de gestion de ces terrains est en cours entre BRL et la commune de Fleury avec notamment l'idée d'introduire de l'agropastoralisme.

Une démarche commune qui allie sécurité du consommateur et développement durable.   

05.03.2014

L'embouchure de l'Aude et la plage des Cabanes revus et corrigés

 

DSC_0010.JPG

Cette fin d'hiver marque l’accélération des travaux aux Cabanes de Fleury.

Les grandes manœuvres engagées pour désensabler la passe à l'entrée du port, recréer et réparer le cordon dunaire et  réensabler la plage depuis le poste de secours jusqu'à la zone naturiste touchent à leur fin.

Pourquoi ces travaux, maintenant ?

DSC_0002.JPGRien à voir avec la période électorale qui veut que l'on séduise l'électorat. Il faut savoir que depuis 1988, la plage des Cabanes à perdu près de 60 m dans sa largeur en même temps que le cordon dunaire disparaissait sur certaines portions, cordon protecteur pour les Cabanes lors des coups de colère de la Méditerranée.

A la fin des années 80, lors de la mise en place du projet NISA qui devait rendre l'Aude navigable en calibrant sont débit à 2100m3 secondes, divers travaux ont été effectués avant que le projet ne soit abandonné, barrage anti-sel, création du canal de dérivation à Coursan, élargissement du débouché en mer aux Cabanes.

Aux Cabanes, la digue construite incurvée vers la plage qui devait protéger du vent Grec l'entréeIMG_2191.jpeg du port n'a eu pour effet que de contribuer à l'ensablement de la passe et l'érosion du littoral.

Il était temps de réagir. Avec le concours du Conseil Général de l'Hérault, celui de l'Aude, la communauté d'agglo la Domitienne, l'aide du Sous Préfet de Région pour les crédits européens, la collaboration entre les deux communes de Fleury et Vendres, lES travaux de réhabilitation ont pu commencer.

Le sable extrait de la passe sert à l'élargissement de la plage et aux travaux sur le cordon dunaire.

Les ganivelles mises en place pour empêcher le franchissement du cordon ont aussi fonction de piéger le sable. Cela n'enlève rien à la beauté du lieu, gage que les photographes y trouveront inspiration.

IMG_5150.jpeg