02.10.2014

De belles flaques d'eau pour St Pierre

 

 

20140930_123205.jpg

Les intempéries de ces derniers jours n'ont pas épargné le littoral Pérignanais.

20140930_122958.jpgLa plage est submergée, les sentiers sont ravinés et les terrains de boules, fréquentés été comme hiver par les passionnés, regorgent d'eau, bref il n'y a plus que la chasse aux escargots pour faire un peu d'exercice !

Voilà une météo qui signe bien le début de l'automne. Cette eau est pourtant  bénéfique pour la végétation qui en a manqué tout l'été.

Quelques heures encore de patience aux boulistes et promeneurs, le soleil ne reste jamais longtemps absent.

01.10.2014

Une page se tourne au bureau de poste de St Pierre la Mer

DSC_0001.JPG

Non, Michèle Vié, n'est pas en vacances, elle est en retraite !

Pour les résidents de St Pierre, c'est véritablement une page qui se tourne. Elle a débuté comme factrice en 1976, une tournée effectuée à St Pierre durant 18 mois, « les blockhaus était encore visibles » se souvient-elle.

DSC_0004.JPGElle poursuit sa carrière et rejoint le guichet de la station où depuis 27 ans elle est connue et appréciée de tous.

A l'époque, raconte elle, « il y avait 400 habitants à l'année sur la station, le bureau était ouvert deux heures par jour. J'ai vu St pierre se transformer et évoluer. Aujourd'hui c'est 1500 habitants à l'année, presque 4 fois plus, sans parler de l'affluence en été, et le bureau n'est ouvert que deux heures et demies par jour... ».

Michèle aura vu deux générations défiler derrière son guichet.

Sa gentillesse et sa capacité à résoudre les petits problèmes resteront dans les mémoires. Vendredi 26 septembre, dernier jour de travail, l'émotion était au rendez-vous.

Nombreux sont ceux qui lui ont rendu hommage, fleurs et petites attentions, les élus aussi sont venus lui témoigner leur affection.

Quelques larmes au fond des yeux, Michèle a confié : « la retraite, je l'ai voulu, mais là, de penser que demain je ne reviendrais pas, c'est bizarre. Fermer la porte une dernière fois et rendre les clés du bureau, c'est dur..  »

C'est quelques mots montrent à quel point Michèle était attachée à son travail et à ses clients.

Résidant à  Fleury, les Pérignanais pourront toujours la croiser dans les rues du village ou même à la poste, qui sait ! Bonne retraite Michèle.

DSC_0009.JPG

07.07.2014

Le courage récompensé

 

SAUVEURS.jpeg

Guy Sié a tenu à féliciter et honorer Lambert Delage et Thomas Wandick.

Ces deux jeunes gens, à peine âgés d'une vingtaine d'années, ont porté secours, au Toulousain qui, la semaine dernière, à eu la très mauvaise idée de plonger du haut de la falaise dans le gouffre de l'Oeil Doux.

Il leur a fallu beaucoup de courage pour se jeter à l'eau et risquer ainsi leur vie.

Lambert et Thomas ont expliqué avoir vu la futur victime s'échauffer pour plonger, comprenant immédiatement qu'un drame aller se produire sous leurs yeux, ils se sont préparer à la mise à l'eau.

Ils ont du traverser la moitié du plan d'eau pour aller chercher le plongeur et le ramener n'a pas été facile racontent-ils.

Guy Sié, durant sa carrière de maire, n'a pas eu souvent l'occasion de remettre la médaille de la ville de Fleury, réservée à des actes ou à un parcours hors du commun.

Ce vendredi 27 juin Lambert et Thomas ont eu ce privilège bien mérité lors d'une réception donnée en mairie en leur honneur.

Guy Sié et les autorités n'ont de cesse de répéter qu'il est dangereux de se baigner dans l'oeil Doux et bien d'avantage encore de faire le plongeon de la falaise.

Des panneaux d'interdiction sont positionnés sur le site, mais rien à faire, l'inconscience et la vanité rendent aveugle.

Toujours est il que ce jour là, ce plongeur téméraire a eu bien de la chance, d'une part de ne pas se tuer en arrivant à la surface de l'eau, et d'autre part d'avoir deux anges gardiens pour lui porter secours dont Lambert qui détient son brevet de secourisme et ainsi a pu faire les gestes adéquats.

Bravo à Thomas et Lambert pour cet acte de bravoure.

Guy Sié a fait une demande au préfet pour que leur soit également remis la médaille du courage et du dévouement.

 

Le courage récompensé

 

SAUVEURS.jpeg

Guy Sié a tenu à féliciter et honorer Lambert Delage et Thomas Wandick.

Ces deux jeunes gens, à peine âgés d'une vingtaine d'années, ont porté secours, au Toulousain qui, la semaine dernière, à eu la très mauvaise idée de plonger du haut de la falaise dans le gouffre de l'Oeil Doux.

Il leur a fallu beaucoup de courage pour se jeter à l'eau et risquer ainsi leur vie.

Lambert et Thomas ont expliqué avoir vu la futur victime s'échauffer pour plonger, comprenant immédiatement qu'un drame aller se produire sous leurs yeux, ils se sont préparer à la mise à l'eau.

Ils ont du traverser la moitié du plan d'eau pour aller chercher le plongeur et le ramener n'a pas été facile racontent-ils.

Guy Sié, durant sa carrière de maire, n'a pas eu souvent l'occasion de remettre la médaille de la ville de Fleury, réservée à des actes ou à un parcours hors du commun.

Ce vendredi 27 juin Lambert et Thomas ont eu ce privilège bien mérité lors d'une réception donnée en mairie en leur honneur.

Guy Sié et les autorités n'ont de cesse de répéter qu'il est dangereux de se baigner dans l'oeil Doux et bien d'avantage encore de faire le plongeon de la falaise.

Des panneaux d'interdiction sont positionnés sur le site, mais rien à faire, l'inconscience et la vanité rendent aveugle.

Toujours est il que ce jour là, ce plongeur téméraire a eu bien de la chance, d'une part de ne pas se tuer en arrivant à la surface de l'eau, et d'autre part d'avoir deux anges gardiens pour lui porter secours dont Lambert qui détient son brevet de secourisme et ainsi a pu faire les gestes adéquats.

Bravo à Thomas et Lambert pour cet acte de bravoure.

Guy Sié a fait une demande au préfet pour que leur soit également remis la médaille du courage et du dévouement.

 

22.06.2014

Coup de projecteur sur St Pierre la Mer

DSC_0004.JPG

"Coup de Tonnerre dans les Corbières", un épisode du Sang de la Vigne, tourné dans la station.

DSC_0013.JPGLes résidents du quartier des Caounils ont eu le privilège pendant deux journées, les 18 et 19, d'avoir pour voisin Pierre Arditi, toutes ces dames étaient en émoi !

En tournage pour la série « Le sang de la vigne », dans laquelle il interprète le rôle d'un œnologue célèbre, devenu enquêteur policier malgré lui, Pierre Arditi, n'a pas hésité à consacrer un peu de temps à ses admirateurs entre deux prises.

Interrogé sur la région qu'il ne connaissait pas , il dit avoir été charmé par la garrigue et le littoral: «  Ce qui est beau dans ce massif de la Clape, c'est que le paysage est très disparate, c'est du minéral, végétal, luxuriant ou aride et la vigne qui se ballade au milieu de tout cela, j'aime ce qui n'est pas monochrome »...

Connaisseur et Amoureux du vin et de la vigne, il décrit les vins des Corbières « comme des vins très architecturés, charnus qui s'arrondissent en vieillissant »...

Son regard sur le vignoble français est lucide « Les bons vignerons sont bons partout, Bordelais, Bourgogne, Languedoc.., mais là où l'on peut juger vraiment de leur travail c'est dans les années difficiles, comme 2013, là? on va voir qui va s'en sortir.... ».

Grand épicurien, Pierre Arditi est intarissable sur le sujet.

Le tournage de « Coup de tonnerre dans les Corbières » un des épisodes de la saison 5 durera jusqu'à DSC_0001.JPGmi septembre.

En fin d'année retour sur les planches avec Evelyne Bouix, son épouse, dans une pièce de Florian Zeller au théâtre Edouard VII à Paris.

Bien d'autres projets sont en cours, à 70 ans Pierre Arditi est de plus en plus gourmet et gourmand de la vie.

Le quartier des Caounils a retrouvé son calme, camions, caméras, et fauteuils d'artistes ont disparu mais dans les yeux brille encore le bonheur d'avoir côtoyer un si grand Monsieur et son inoubliable voix.

DSC_0005.JPG

04.08.2013

Jean-Michel Claveau présent sur le marché de St Pierre la Mer

DSC_0020.JPG

Souvenez-vous, c'était en 2011 dans l'émission de M6 « L'amour est dans le pré », Jean-Michel offrait « Love love », une jolie biquette, à Nathalie, l'élue de son cœur.

Son geste avait ému ses fans et l'a rendu célèbre. Hélas, il n'a pas trouvé l'amour qu'il cherchait tant, mais dit avoir vécu une belle aventure en participant à cette émission. Comme une thérapie afin d'évacuer,ses joies, ses émotions, ses espoirs déçus et son stress, Jean-Michel a décidé de transcrire cette partie de sa vie dans un livre.

Le titre de son ouvrage est un peu triste, « Le pré est vide, mon cœur aussi », mais évoque bien sa situation actuelle.

Cet éleveur de vaches laitières, n'a décidément pas de chance. Il vient de perdre son exploitation et sa ferme à Thillouze en Indre et Loire, là où a eu lieu le tournage de la télé réalité. Toujours en quête de l'amour,et passionné par son métier, il travaille au service de  remplacement pour les fermes de sa région. 

DSC_0019.JPGProfitant d'une escapade dans l'Hérault à Montady pour la fête du melon, il s'offre une tournée de dédicaces sur le littoral audois.

Ce 27 juillet , c'est à St Pierre la Mer, au marché de plein vent, qu'il a installé son stand et son affiche fétiche pour proposé son livre aux nombreux vacanciers de la station.

Love Love était de toutes les conversations !

Même si le bonheur et l'amour ne sont pas toujours dans le pré, Jean-Michel fait preuve d'une belle capacité de joie de vivre et ne se décourage pas, à 42 ans, il attend toujours le meilleur de la vie.

Un contact pour des renseignements sur son livre : thierry@one-casting.com . La page face book , jeanmichellamourestdanslepréofficiel.

28.06.2013

Un paysage de désolation aux portes du village

DSC_0003.JPG

Une fois de plus, la main du diable a frappé.

DSC_0016.JPGIl s'agit bien d'un acte criminel confirment  Guy Sié, maire du village et Georges Gensh,  commandant de la brigade des pompiers de Fleury.

Le feu est parti de l'ancienne « bergerie de Vieu » prés du village, il s'est propagé jusqu'aux Domaines de Moyau et Boede à 10m de l'étang de Pissevaches.

Les pinèdes centenaires de Moyau, Tuffarel sont détruites, celle de Boede à pu être sauvée en partie. Deux cents hectares partie en fumée, malgré l'intervention de 150 pompiers, huit canadaires et 3 Dash.

Intérrogé, Guy Sié, exprime sa tristesse teintée de colère : « Cela fait mal aux tripes de voir ce paysage lugubre. Les actions de débroussaillage et d'entretien menées par des équipes de bénévoles, tant d’efforts anéantis... ».

Il salut « la dextérités des pilotes qui sans relâche ont écopé dans une mer difficile et largué des tonnes P6250032.JPGd'eau permettant, ainsi, de contenir le feu sur les flans sans quoi ce serait 500 hectares qui auraient brûlé ».

Guy Sié précise : « La pinède au plus près du village a été épargnée grâce à la prise de risque et à la connaissance du terrain de l'équipe du CCF qui a pu prendre position dans un endroit difficile ».

Il ajoute qu'il serait judicieux de positionner des trackers bombardiers d'eau dans la région dés le début juin, jusqu'en Septembre, pas seulement en juillet et août en raison des forts épisodes venteux dans ces périodes.

Les brigades de sapeurs pompiers de Fleury, Coursan, Port la Nouvelle et Sallèles restent attentifs encore plusieurs jours aux environs du domaine de Moyau où il y a encore des fumerolles.

Ils peuvent compter sur la gentillesse de Suzanne et son époux, gérant du domaine, pour le ravitaillement en café et cookies maison !

DSC_0002.JPG