29.03.2013

Les enfants des écoles découvrent la route de la glace

DSC_0012.jpg

DSC_0028.jpgL'association au « Fil du temps » en collaboration avec l'association  « La route de la Glace » propose au Pérignanais un voyage initiatique sur la  route de la glace et ses nombreuses « glacières » qui la jalonnent dont la dernière avant la mer se trouve sur le territoire de Fleury.

A la médiathèque, une exposition et des ateliers sont réservés aux enfants des écoles.

Le mardi 19 mars, les élèves de CE1 de la classe de Mr Cros ont écouté un conte joliment dit par Mme Dubeau, membre de l'association de la route de la glace.

Ils se sont ensuite mesurés aux principes chimiques avec la pêche au glaçon en utilisant un simple fil de coton et du sel, il ont construit la maquette d'une glacière, concoctés des sorbet à la menthe et appris les techniques pour réaliser des bloc de glace.

Un après-midi rafraîchissant et amusant animé par des passionnés ravis de partager leur savoir. En prime une visite de Mr le Maire qui leur a dévoilé les secrets des anciens pour boire bien frais en été du temps où les réfrigérateurs n'existaient pas !

Une projection conférence a eu lieu le jeudi 20 mars pour les adultes.

DSC_0021.jpg

Voir l'album photos 

22.02.2013

Un championnat particulier

 

championnat de lecture,daniel pennac,guillaume galliene,comedie française,fleury d'aude,ecole

Pour Enzo, Louis, Lucie, Victoire, Tom, Rachèle, Nicolas, Laurent, Gabie, Emma et Thomas, les onze concurrents présélectionnés  issus des classes de CM2 de l'école élémentaire de Fleury , il fallait ce mardi 19 février, avoir une diction claire, la bonne intonation et vaincre son tract pour lire un passage choisi dans son livre préféré, seul, face au public et au jury.

DSC_0058.jpgQuelle épreuve ! A la clé, une place pour la finale départementale, tremplin pour participer à la grande finale nationale qui se jouera à Paris le 29 mai à la Comédie Française en présence de Daniel Pennac, écrivain, lauréat du prix Renaudot en 2007, et de Guillaume Gallienne, acteur sociétaire de la Comédie Française.

Ce jeu, «les petits champions de la lecture» est organisé par le SNE (syndicat national de l'édition) dans le but de rappeler aux enfants et aux adultes que la lecture peut être une fête. Les membres du jury, Guy Sié, Myriam Cros-Chetrit, Monique Savels pour les élus, Corine Chazalon et Mme Courbières pour les enseignantes, Pierette Billès et Emmanuelle Guennette, pour la médiathèque ont apprécié tous les petits lecteurs. Le gagnant du jour est une gagnante, c'est Gabie qui monte sur la plus haute marche du podium, talonnée par Emma et les deux garçons Nicolas et Laurent. Gabie aura l'honneur de représenter le village lors de la finale départementale, en cas d'impossibilité c'est Emma qui relèvera le défit. Bonne chance les filles.

 Voir l'album photos

17.02.2013

Ecole maternelle, les négociations continuent

IMG_4110 - Copie.JPG

Mercredi 13 février Guy Sié accompagné par Hugues Banon, conseiller municipal délégué aux affaires scolaires, Mme Laurent et Mme Martinez toutes deux parents d'élèves, ont rencontré Olivier Milangue, Directeur académique des services de l'Education Nationnale (DASEN).

DSC_0155.JPGChacun ses arguments : pour la délégation pérignanaise, il est impensable de fermer cette classe compte tenu de la démographie galopante que connaît le village et de rappeler les nombreux projets de logements en cours. D'autre part Fleury scolarise les enfants de 2 ans 1/2 depuis près de 10 ans, les parents ne comprendraient pas ce retour en arrière avec l'impossibilité d'accepter à l'école, les petits de moins de 3 ans, car, c'est ce qui va se passer si cette classe n'est pas maintenue.

Pour Olivier Milangue, c'est un problème comptable qui engendre cette décision, seulement 9 postes supplémentaires dans l'Aude pour la rentrée 2013/2014 et des secteurs en difficulté comme le Lézignanais, la haute vallée et celui de Fleury. Olivier Milangue, ne peux pas, pour l'instant revenir sur cette décision.

Cependant tout n'est pas perdu, la délégation pérignanaise a rencontré un homme à l'écoute avec un esprit d'ouverture. Guy Sié a fait remarqué que dix enfants bénéficient d'une dérogation et sont scolarisés à Narbonne Plage pour la commodité des parents, cela peut il changer la donne ?

Pour le DASEN, il faudrait maintenant que les effectifs augmentent d'ici à la rentrée pour qu'il change de cap et trouve une solution satisfaisante pour tous.

La partie n'est pas tout à fait perdue, les parents doivent très vite se mobiliser et inscrire leurs enfants à l'école dès maintenant. Une autre réunion est prévue mardi prochain au Conseil Départemental de l'Education Nationale, ce qui est sur c'est que personne ne baisse les bras, ni les élus, ni les parents.

13.02.2013

Les élus de Fleury d'Aude montent au créneau et s'associent à la mobilisation des parents d'élèves

DSC_0020.JPG

 Ce lundi à 15h30, soutenus par la présence du maire, Guy Sié, et de plusieurs élus, les parents ont occupé le parvis de l'école maternelle pour manifester contre la fermeture annoncée d'une classe en maternelle à la rentrée 2013/2014.

DSC_0034.JPGTout en offrant gâteaux et boissons, ils ont affiché leur détermination à refuser de voir la qualité de l'enseignement offert à leurs enfants se dégrader.

Cette décision aura pour effet d'augmenter sensiblement les effectifs dans les classes des plus petits, ceux là justement auxquels doit être due toute l'attention des enseignants.

D'après les chiffres recueillis en mairie, à ce jour, c'est 138 enfants qui seront scolarisés à partir de 2 ans pour la prochaine rentrée soit déjà 28 élèves répartis en 5 classes et plus de 34 si la répartition doit se faire seulement sur 4 classes.

La scolarisation des enfants à partir de 2 ans va dans le sens du projet gouvernemental, ne l'oublions pas.

Si comme Fleury le fait déjà depuis 1996, seuls les enfants de 2 ans 1/2 sont pris en charge, ils seraient DSC_0006.JPGalors 125 soit 25 pour chacune des 5 classes ou 31 s'il n'y a plus que 4 classes.

Si aucun accord n'est trouvé pour maintenir le nombre de classe à Fleury, il faudrait alors, pour revenir à un effectif acceptable de 28 enfants par classe, ne scolariser que les enfants âgés de 3 ans.

Ces chiffres ne sont pas définitifs et sont susceptibles d'augmenter. Les inscriptions à l'école commencent à peine.

>Entre 2013 et 2014 plus de 50 nouveaux logements seront livrés à de nouvelles familles et prés de 150 à l'horizon 2015.

Fleury d'Aude est une commune en pleine expansion avec de nombreux projets qui visent à améliorer le confort, la sécurité et la qualité de vie de tous mais en priorité celle des enfants qui sont, ne l'oublions pas, gages de l'avenir de tous, il serait bien dommage de régresser dans la qualité de leur enseignement.

DSC_0025.JPG

11.02.2013

34 naissances à Fleury en 2012


IMG_8464.jpeg

Le 25 janvier dernier, la ville de Fleury a souhaité la bienvenue aux petits Pérignanais nés en 2012.

IMG_8457.jpegPas moins de 17 filles et 17 garçons que les cigognes ont déposé dans les jardins : c'est ce que l'on appelle la parité !

Guy Sié n'a pas manqué de rappeler l'attachement des élus à offrir aux nouvelles générations la qualité de vie nécessaire à leur épanouissement.

Cela passe par la mise en place de différents services afin de faciliter la tâche des parents et des 16 assistantes maternelles du village, comme le RAM, l'ALAE, l'ALSH mais aussi par des réunions d'échanges comme « Parlons en » animées par l'association Petit à Petit dans les locaux de l'ALAE.

Cependant, le plus important, rappelle Guy Sié, c'est l'éducation, il y a neuf classes en élémentaires et cinq en maternelle à Fleury. Voilà pourquoi, chaque année des moyens financiers conséquents sont budgétisés pour le confort des enfants tant en milieu scolaire qu'extrascolaire, preuve en est, la construction du centre périscolaire  ou encore  la rémunération de cinq intervenants dans des domaines comme la musique, l'anglais, la natation et les arts plastics, exemples parmi tant d'autres.

Une commune où, il fait bon grandir pour les petits bouts de choux, cependant un nuage vient assombrir l'horizon des futurs écoliers avec l'annonce de la fermeture d'une classe de maternelle à la prochaine rentrée. Cela remet en cause la scolarisation des enfants de 2ans1/2 qui existe à Fleury depuis 1996 et cela implique un effectif de 33 galopins entre 3 et 5 ans par classe.

Voilà donc une décision incompréhensible alors que l'INSEE démontre que la population de Fleury a augmenté de 20% en 3 ans et que la commune affiche la plus forte progression démographique du département de l'Aude.

08.02.2013

La maternelle amputée d'une classe à la prochaine rentrée scolaire

 DSC_0155.JPG

Suite à l'annonce de la fermeture d'une classe à l'école maternelle F.Dolto, Guy Sié réagit et s'adresse au directeur académique des services départementaux de l’Education Nationale, Olivier Millangue auquel il écrit la lettre ci-dessous publiée.

Monsieur le Directeur,

Je viens d’être informé de la décision du Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) de proposer une fermeture de classe à l’école maternelle de Fleury d’Aude lors de l’élaboration de la carte scolaire 2013/2014.

Je m’empresse de vous faire part de mon grand étonnement et ma ferme opposition à ce projet pour des raisons pragmatiques et de simple bon sens à l’heure où des signaux forts sont adressés aux collectivités locales pour une véritable refondation de l’école publique.

A ce jour, la prévision d’effectif à l’école maternelle F. DOLTO pour la rentrée 2013 est estimée à 125 élèves soit une moyenne de 25 élèves par classe.

Si je me réfère au projet du ministre de l’Education Nationale de généraliser la scolarisation des enfants dès l’âge de 2 ans, ce sont 14 enfants supplémentaires qui intégreraient les effectifs, soit 139 élèves pour 5 classes.

Cette réforme que nous appelons de vos vœux entraînera des coûts non négligeables pour certaines communes qui ne disposent pas de locaux et de personnels dédiés et il apparaît donc pour le moins paradoxal d’envisager la fermeture d’une classe de l’école de Fleury d’Aude qui dispose de locaux neufs parfaitement équipés et qui bénéficie à ce jour de l’affectation de 2 ATSEM par classe.

Par ailleurs, cette décision inique aurait pour effet immédiat de faire « grimper » la moyenne par classe à 33 élèves, ce qui apparaît totalement inopérant s’agissant d’apprentissages d’enfants en bas âge.

Elle aurait également pour conséquence de stopper la scolarisation des enfants âgés de 2 ans ½ à la rentrée scolaire, scolarisation qui existe à Fleury depuis de nombreuses années.

De surcroît, il me paraît utile de vous préciser que Fleury d’Aude enregistre la plus forte évolution démographique du département de l’Aude avec une population recensée à 3 812 habitants (+ 20 % en 3 ans) dont de nombreux jeunes couples venus s’installer dans cette commune à la qualité de vie reconnue.

Afin de faire face à cet afflux de population généré par une forte attractivité du territoire, nous avons décidé d’ouvrir à l’urbanisation 3 parcelles du village pour l’implantation prévisible d’une cinquantaine de logements avant la création à l’horizon 2014/2015 de la ZAC dite « Du Moulin » qui permettra la réalisation de 150 logements sur une superficie de 14 hectares.

Cette démographie galopante nous impose de prévoir la construction de nouveaux équipements structurants afin de mettre en adéquation les services municipaux avec les attentes des familles. C’est ainsi qu’un centre périscolaire comprenant centre de restauration et ALAE est actuellement en construction à proximité des écoles.

A la lecture des éléments ci-dessus évoqués, il ne vous aura pas échappé que les perspectives d’expansion de Fleury dans un avenir proche vont largement compenser l’érosion toute subjective des effectifs scolaires constatée à ce jour.

Comme par ailleurs la municipalité que je dirige consent des efforts particulièrement importants pour mettre l’enfant au cœur du développement de la commune, il apparaît pour le moins préoccupant que l’annonce d’une fermeture de classe vienne freiner cette dynamique.

J’en appelle donc à votre sens des responsabilités et à une analyse plus complète de la situation locale pour lever l’hypothèque qui pèse désormais sur une évolution qualitative de notre projet éducatif local tel que prôné par votre ministère de tutelle.

.......

Il est certain que ni la municipalité, ni les parents, ni les enseignants et ni les Pérignanais resteront sans réagir face à cette décision abérrante. La mobilisation sera grande et les actions fortes afin de préserver la qualité d'enseignement dont les petits Pérignanais beneficient aujourd'hui.

02.02.2013

Enseignants en grève à Fleury d'Aude

 

DSC_0012.JPG

Ce jeudi 31 janvier, les professeurs des écoles élémentaire et maternelle ont participé au mouvement de grève visant à demander l'amélioration du fonctionnement de l'école publique.

Dans la circulaire explicative remise aux parents on pouvait lire ceci : «  Il s'agit pour nous d'être entendus pour que l'amélioration des conditions de travail contribue à mieux faire réussir les élèves : baisse des effectifs dans les classes, temps pour travailler en équipe, aide aux élèves en difficulté, création de poste de remplaçant, formation continue, généralisation de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans .... »

Autre sujet à controverse : La réforme des rythmes scolaires et le retour à la semaine de quatre jours et demi.

Même si le mot d'ordre du rassemblement du 31 janvier à Narbonne porte principalement sur l'amélioration des conditions de travail et le salaire, les enseignants grévistes de Fleury entendent bien profiter de l'occasion pour dire « Non à une réforme au rabais qui aura des conséquences négatives sur les conditions d'apprentissage des enfants » et de rappeler que la semaine de quatre jours existe depuis 1996 dans les écoles de la commune et que« ..le rajout d'une demie journée de classe par semaine, en contrepartie d'une diminution trop peu significative de la journée n'améliorera pas les conditions d'apprentissage de l'enfant. » 

Les professeurs des écoles « estiment ne pas avoir été entendus dans le projet de cette réforme » et souhaitent son application le plus tardivement possible. 

Les associations sont elles aussi concernées car cela demandera évidement une réorganisation des horaires des activités proposées aux enfants.

DSC_0010.JPGGuy Sié, maire de la commune, précise qu'il sera à l'écoute des parents et des enseignants quant à la décision d'appliquer cette réforme à la rentrée 2013 ou 2014.

Cela impactera obligatoirement sur le budget communal, il explique :« Je n'ai guère d'informations officielles sur le rôle que le gouvernement veut faire jouer aux communes dans cette affaire et quelles aides financières il propose pour les aider à tenir ce rôle."

On a peut être pas fini d'entendre parler des écoles de Fleury car une menace de fermeture de classe de maternelle pèse sur le village.

Pour un village dont la démographie ne cesse de croître au vu des dernières enquêtes de l'INSEE, la décision semble aujourd'hui plutôt aberrante. Gageons que parents, élus, enfants et enseignants réunis sauront se mobiliser pour aller contre cette fermeture annoncée.