05.05.2014

60éme anniversaire de la fin de la guerre d'Indochine

 

Fin de la guerre Indochine (5).jpg

Il y a 60 ans, le 21 juillet 1954, les accords de Genève mettaient fin à la guerre d'Indochine après la défaite française lors de la désormais célèbre bataille de Dien Bien Phu ( 7 mai 1954).

Ce conflit armé qui s'est déroulé de 1946 à 1954 a engagé 260000 soldats français contre les forces communistes Vièt Minh et a fait plus de 500000 victimes.

Pour honorer ces victimes, au monument aux morts de Fleury, une gerbe a été déposée par Martine  Cadena et Paul Hilaire mémoire vivante de cet horrible conflit.

La minute de silence observée et la flamme ranimée, lecture des textes officiels a été faite par le président des anciens combattants Jacques Puech et le maire Guy Siè.

Après l'hymne national, la municipalité a offert un vin d'honneur à la maison vigneronne,

03.05.2014

Journée du Souvenir des Martyrs de la déportation.

 

Journée de la Déportation (3).jpg

Dimanche 27 avril, pour la journée rendant hommage aux victimes de la déportation lors de la seconde guerre mondiale, peu de pérignanais s'était déplacé.

La commémoration a commencé par le dépôt de deux gerbes suivi de la minute de silence.

L'émotion a été au rendez-vous quand  M. Chamayrac a lu le récit de monsieur Simon Salzman, Juif, rescapé des camps de la mort , décédé le 7 avril dernier, à l'âge de 91 ans.

Il relate son internement dans divers camps avec ses parents et sa sœur, leur arrestation le 24 août 1942 par la police spéciale française, sa déportation en Allemagne le 9 septembre 1942 dans des convois de wagons à bestiaux plombés.

Ce témoignage poignant fut suivi du chant des partisans.

Jacques Puech,  président des anciens combattants a lu le message rédigé conjointement par la Fondation pour la mémoire de la Déportation, la Fédération nationale des déportés et internés de la Résistance, la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes, l'Union nationale des associations des déportés, internés et familles de disparus. 

 Guy Sié, maire de Fleury,  a souligné l'importance de cette journée qui a  pour vocation de rappeler à tous, ce drame historique majeur, les leçons qui s'en dégagent, afin que de tels faits ne se reproduisent plus.

Après la Marseillaise, l'ensemble des participants s'est retrouvé à la 

17.02.2014

60 ans de vie commune pour trois couples pérignanais

 

IMG_1688.jpeg

 2014 trois couples auront le bonheur de fêter un anniversaire remarquable, celui de leurs 60 ans de mariage.

Ils se sont dit oui pour la vie en 1954. Une vie, certes pas facile, mais plus simple qu'aujourd'hui expliquent Anne-Marie et Guy Delpuech, « on se contentait de peu, les valeurs étaient simples, travailler, bâtir sa maison et fonder une famille  ».

IMG_1684.jpegHenri et Emilienne Llopis se sont connus à un mariage à Salles, ils ont attendu 4 ans avant de s'épouser ! Henri était laboureur, « Il fallait gagner son croustet » dit il, « je ne sais pas si les jeunes feraient cela aujourd'hui ».

Charles  et Anne-Marie Pellegry se sont connus à St Pierre, « on allait danser au café Théron », se souviennent - il. Charles raconte «On a attendu 2 ans avant de se marier, car je n’avais pas fait le service militaire. Mon père était médecin. Je voulais faire médecine aussi. Puis finalement mon père avait une propriété et je l’ai reprise ».

D'anecdote en anecdotes, la vie de ces couples d'exception s'est égrenée tout au IMG_1687.jpeglong de cet après-midi festif organisé par le maire et son conseil municipal  afin de  célébrer, chaque année, ces noces de diamant devenues très rares il faut bien le reconnaître.

Chaque couple est reparti avec le diplôme attestant de leurs noces de diamant, un bouquet de fleurs pour les dames et trois bouteilles de vin pour les messieurs.

Le bonheur d'avoir vécu cette de vie d'amour, de partage mais aussi de concessions se lit dans leurs yeux, chacun s'accorde à dire «  si c'était à refaire, nous le referions, nous serions même bien partant pour doubler la mise ! »

 

11.02.2014

Fleury accueille chaque année de nouveaux habitants

 

DSC_0127.JPG

DSC_0131.JPGPour l'équipe municipale et Guy Sié, souhaiter la bienvenue chaque année aux Néopérignanais entre dans la définition du bien vivre à Fleury.

Le premier magistrat met un point d'honneur à vanter les atouts de cette commune qui le passionne et  présenter élus et agents territoriaux référents .

Près de cent  nouveaux résidents découvrent ainsi qu'ils vivent désormais au milieu du site classé du Massif de la Clape, dont la faune et la flore sont remarquables. Ils apprennent également que huit kilomètre de plages s'offrent à eux jusqu'à l'embouchure de la rivière Aude et que mille plaisirs gustatifs les attendent sur la route des vins entre Fleury et St Pierre la Mer.

Un diaporama préparé par le service communication de l'office du tourisme appuie la présentation du territoire.

Les attraits naturels, économiques, les différents services municipaux ou structures mis à disposition des Pérignanais et les quelques 60 associations sportives, culturelles et caritatives sont ainsi passés en revue.

Chaque invité reçoit en cadeau un sachet contenant l'agenda de 2014, des dépliants avec les DSC_0174.JPGrenseignements pratiques sur le village et une bouteille de vin offerte par la cave coopérative.

S'en suit, un apéritif également offert par La vendémiaire, avec buffet garni et la possibilité d'échanger tout à loisirs  avec les élus mais aussi avec les agents territoriaux qui seront à un moment donné de leur vie pérignanaise leurs interlocuteurs.

Fleury est une commune en pleine expansion, son territoire de 5200 hectares, au dernier recensement comptait 3812 âmes, d'ici à 2020 on peut imaginer avoisiner les 5000 habitants selon  Guy Sié, pour lequel, «  la diversité est une richesse, les populations qui se modifient permettent d'avancer ».

DSC_0161.JPG

26.01.2014

Cérémonie annuelle des sapeurs pompiers de Fleury

 

 

DSC_0020.JPG

                         Georges Gensch récompensé pour 30 ans de service

DSC_0005.JPGLes sapeurs Pompiers de Fleury préfèrent reporter la tradition de Ste Barbe en janvier une fois le rush de la vente des calendriers et les préparatifs de Noël passé.

La cérémonie orchestrée par le chef de centre Georges Gensch et organisée par Claude Bourbon, président de l'amicale, a rassemblé dans la cour de la caserne élus et gradés du canton aux cotés du corps des sapeurs pompiers volontaires pérignanais.

C'est avant tout un moment de recueillement dédié à la mémoire des défunts, dont une pensée émue pour Antoine Desehu disparu en décembre 2013.

C'est aussi le moment choisi pour remettre distinctions et promotions.DSC_0014.JPG

Quatre Pompiers sont décorés dont Georges Gensch auquel Guy Sié a eu le plaisir de remettre la médaille qui honore ses trente ans de service. Plusieurs recrues sont promus « sapeur pompier de 1e classe ».

 Georges Gensch dresse le bilan 2013, pour Fleury : 93 sorties pour feux, 33 pour accidents, 364 secours à personnes, 37 sorties médicalisées, et 36 diverses soit un total de 563 interventions, il faut encore ajouter, 80 mobilisations systématiques et 114 sorties pour l'antenne de Narbonne plage en plus.

DSC_0043.JPGA Fleury 33 hommes et femmes sont au service de la population dont 4 nouvelles recrues féminines cette année.

Guy Sié, dans son discours, a rappelé le triste épisode de l'incendie de juin et les 253 hectares partis en fumée. Il souligne également combien il est nécessaire que la plage d'alerte soit étendue du 1e juin au 30 septembre, le passé ayant démontré cette nécessité.

Il espère avoir été entendu par Sandra Rossi, présidente de l'union départementale des sapeurs pompiers de l'Aude, à laquelle il  rappelle malicieusement la belle participation financière de la commune au contingent de Fleury, 332 000€/an. 

DSC_0027.JPG

 

 

23.01.2014

Un caractère particulier pour cette cérémonie de vœux 201

 

 DSC_0008.JPG

Tâche difficile pour Guy Sié que de ne pas parler de projet et de l'avenir du village.

2013.10.jpgMaire sortant et candidat à sa succession, la loi lui interdit de parler du futur à quelques semaines des élections municipales.

Devant ses nombreux concitoyens, réunis ce 17 janvier, le premier magistrat a du se contenter de faire le bilan de l'année écoulée, détaillant le pourquoi et le comment des travaux engagés.

Son exposé met en évidence le dynamisme de la commune.

C'est une commune qui investit et qui s'investit, trop pour certains pas assez pour d'autres, cela dit celui qui arrivera à contenter tout le monde n'est pas encore né !

On l'a bien compris, chaque projet donne lieu à de longues et difficiles négociations en vue d'obtenir DSC_0012.JPGparticipations et subventions afin que la charge ne repose pas entièrement sur le contribuable. Modernisations ou créations ont vu le jour en 2013 dans divers domaines qui comptent dans le bien vivre au quotidien des Pérignanais.

Sécurité et prévention, voirie, environnement, patrimoine, tourisme, emploi, enfance et associations que Guy Sié, dans son discours, remercie particulièrement , « sans les associations, Fleury ne serait pas Fleury  », dit il. « Cinquante associations pour cette commune de 3800 habitants, c'est un record  mais aussi une précieuse source de bénévoles. Sans eux, l'organisation de certaines manifestations ne serait pas possible, le triathlon des Cabanes par exemple  ».

Avec un peu d'émotion dans la voix, Guy Sié rend hommage à toute son équipe et particulièrement à ceux qui ne postulent pas pour un autre mandat.

Il souhaite à tous les Pérignanais « une année chargée de grands et petits plaisirs qui donnent du prix à la vie » et d'inviter chacun à rejoindre le buffet pour partager le verre de l'amitié.

DSC_0015.JPG

                                  Echanges conviviaux autour du verre de l'amitié

21.01.2014

Elus et agents municipaux réunis pour la tradition des vœux

 

DSC_0008.JPG

Un caractère tout particulier pour cette  cérémonie  2014 d'échange de vœux entre élus et agents municipaux, la dernière du mandat .

A travers son discours, Marc Soriano, directeur général des services, fait un bilan très positif des actions menées par l'équipe municipale dont il rappelle que leurs principaux objectifs auront été, la qualité de vie des Pérignanais,  la reconnaissance de l'importance de Fleury au sein du Grand Narbonne et l'effort de solidarité à l'endroit des plus démunis.

DSC_0015.JPGIl met en garde cependant

«  Nous sommes témoins monsieur le Maire de l'opiniâtreté et de la constance avec laquelle vous, vos adjoints et conseillers, défendez les intérêts de la commune. Il ne faut pas baisser la garde ! je prédis en effet, que c'est demain, au cours du prochain mandat, que va s'écrire la nouvelle organisation administrative du territoire, lors du 3e acte de décentralisation. Les répercussions pour les usagers du service public et pour les fonctionnaires territoriaux seront sévères si les élus anciens ou devenir n'y prêtent pas une attention particulière... »

 Il prend également la défense des fonctionnaires et déplore « les baisses de dotations qui obligent les communes à rogner sur leurs effectifs », Il regrette que « la loi des chiffres s'impose désormais comme une valeur étalon qui relègue le maire et son conseil au rang de simple vassal.. ».

Cependant il croît en l'avenir, nouveaux modes d'organisation, nouvelles formes de gouvernances et espère, pour Fleury, un service public toujours aussi efficient.

Pour conclure, il rend hommage « à tous ses collègues, sans exception, pour s'être autant investis dans toutes les missions confiées.. ». Il prône aux futurs élus la sérénité, de l'imagination mais aussi un peu de mégalomanie afin que Fleury reste, pour ses habitants, synonyme du bien vivre .

A son tour Guy Sié, présente ses vœux, il fait un bilan de l'année écoulée mais, en tant que candidat à sa propre succession, n'a pas le droit de donner de feuille de route pour 2014.

Il invite les agents municipaux à trouver plaisir dans leur travail, un plaisir à puiser dans la conscience professionnelle.

Pour terminer la soirée, le buffet est ouvert, une occasion pour tous d'échanger en toute convivialité.

DSC_0018.JPG