12.01.2015

L'association des Chroniques Pérignanaises reçoit Terre de garrigue et Patrimoine

 

DSC_0122.JPG

Mercredi 7 janvier, jour où la France a basculé dans le cauchemar avec le carnage au journal Charlie Hebdo, les mots patrimoine et valeur étaient lourds de sens pour les membres et sympathisants des associations réunies ce soir là dans les locaux de la Maison du Patrimoine.

La conférence donnée par Jean-Bernard Quintilla, président de Terre de Garrigue et Patrimoine a donné un peu d'espoir et d'air pur à l'issue de cette terrible journée. 

Tandis que Marie-Jo Comparetti, présidente des Chroniques, maîtrisait la projection du diaporama sur les travaux effectués pour préserver la garrigue, JB Quintilla commentait les actions menées.

DSC_012412.jpgAprès cette conférence, la présidente des Chroniques toujours  dans son rôle de projectionniste a offert aux spectateurs un retour en arrière, depuis les années 50 environ au travers d'images d'objets du quotidien. Les premières machines à laver et à coudre, les encriers, les bancs de l'école, le téléphone, les roudoudous...etc, souvenirs et nostalgie pour les uns découvertes pour les autres.

Pour clôturer cette réunion, Christian Guilleré grand amateur de la langue française, et en cadeau pour la nouvelle année, a lu un texte de sa composition sur la complexité et les pièges des mots se terminant par « Aphe,  »Afe«  ou  »affe«   finement mises en scène.

Chacun est repartis, heureux de savoir le patrimoine préservé par des hommes et femmes soucieux de l'environnement naturel, heureux aussi de savoir que d'autres hommes et femmes sont là pour transmettre et faire vivre  les valeurs du passé, mais attristés au fond du cœur par les horreurs du présent en ce jour noir où douze personnes ont perdues la vie au nom de valeurs dans lesquelles aucun dans l'assistance ne se reconnaissait.

 

Les commentaires sont fermés.