07.12.2014

Nouvelle apocalypse sur la plage des Cabanes de Fleury

 

DSC_0022.JPG

Chaque année, lors des forts coups de mer, la plage des Cabanes subit les outrages d’une pollution due aux effets conjugués de la crue du fleuve, de la houle, mais aussi de l'incurie des  autorités, les berges de l’Aude étant rarement entretenues par les communes riveraines.

DSC_0015.JPG Durant les 224 km de son périple, le fleuve en crue ramasse sur son passage des dizaines de milliers de mètres cubes de déchets en tout genre : troncs d’arbres et bois,  roseaux, branches, bidons et bouteilles plastiques, bonbonnes de gaz...qu'il déverse sur la plage pérignanaise. 

Autrefois, quand la digue était droite, une partie importante des déchets transportés  allait s’éparpiller au large quand le vent du nord se mettait à souffler après la pluie.

Mais à la fin des années 80, le débouché en mer a été recalibré et la nouvelle digue a été incurvée vers les plages de Fleury. L’effet  est catastrophique : rien de ce que le fleuve transporte n’échappe à la plage des Cabanes. Aujourd'hui, sur 6 km, la plage  de Fleury est complètement ensevelie sous des milliers de tonnes de détritus.  

Le coût du nettoyage est prohibitif pour la commune, plus de 80 000 €, alors qu’un premier DSC_0034.JPGnettoyage lors de pluies d'octobre avait déjà coûté 20 000 €.

 La fin de l'hiver est loin. Le phénomène peut encore se reproduire ! Pourtant impossible d'attendre pour nettoyer la plage, car lorsque le Cers se lève, il enterre tout sous le sable et complique la remise en état.  

Guy Sié, le Maire de Fleury, se bat depuis de nombreuses années contre l'immobilisme des autorités face à ce phénomène écologique, d'autant que sur la plage des Cabanes se superposent quatre sites Natura 2000.

Sa demande est explicite : «  Le principe pollueur = payeur doit être mis en œuvre ! Ce ne sont pas les contribuables de la commune qui polluent la plage mais bien la rivière.  98% des dépôts viennent de l'Aude et non de la mer, contrairement à ce que certains prétendent. Nous demandons qu'un service soit mis en place, service auquel participeraient tous les organismes concernés, le SMMAR, le SMDA, l'Etat, l'Agglo, le parc Naturel Régional, afin que  chacun contribue financièrement au nettoyage de la plage des Cabanes après des événements météorologiques de forte intensité. On ne peut pas continuer comme ça ! Si rien n'est fait une nouvelle fois, je prendrai des mesures radicales pour attirer l’attention au plus haut niveau. »

DSC_0040.JPG

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.